09/09/2014

Il n'y a pas de mérite moral à laisser vivre une personne avec un handicap (?)

Nous apprenons que le dépistage de la trisomie 21 a été accepté par le Conseil des Etats, au grand dam des associations de défense des personnes en situation de handicap, et surtout des personnes handicapées elles-mêmes.

Liliane Maury Pasquier dans la Liberté du jour s'exprime ainsi : 71574860_zoom945.jpg

"Je suis sensible à la place des personnes handicapées dans notre société, mais il n'y a pas de mérite moral particulier à laisser survenir un handicap ou une maladie."

Déjà, il faut se méfier des phrases qui commencent par "J'ai beaucoup d'amis étrangers, mais..."... On sait souvent comment ça finit.

De plus, nombre de personnes (et oui...ce sont des personnes) ayant une trisomie pourront témoigner de la joie qu'elles ont d'être au monde (contrairement à beaucoup de biens portants qui eux, préféreraient en finir dès demain) :

Est-ce que Madame M. Maury Pasquier osera venir leur expliquer en face que ce n'est pas "moral" de "laisser survenir un handicap" (sic!) - autrement dit, en utilisant un vocable carrément humaniste, osera-t-elle leur expliquer du haut de son perchoir que "ce n'est pas moral de laisser naître une personne avec un handicap" ?

Je doute beaucoup. Heureusement, le peuple (enfin celles et ceux qui sont compris-e-s dans cette dénomination) aura le dernier mot.

 

Commentaires

Si vraiment cette phrase à été prononcée
Le roi du basket américain Kewin Grown trisomique pourra donner réponse à ce qui ressemble à une mauvaise farce et du plus mauvais goût .Il y a comme une odeur d'un retour en arrière ou tous les improductifs devaient être éliminés, c'est honteux
Surtout quand on sait l'amour exigé de la part des citoyens pour trier leurs déchets

Écrit par : lovsmeralda | 10/09/2014

Les commentaires sont fermés.